Assurance

cybersécurité & cyberattaque

 

Assurance perte d’exploitation cybersécurité

80 % des entreprises qui ont perdu leurs données font faillite dans les 12 mois suivants ( source )

Inclus sans surcoût

Notre forfait inclut une formation pour l’intégralité des collaborateurs, même les nouveaux arrivants.

Cette formation permettra à l’ensemble de vos collaborateurs d’identifier et d’appréhender le risque cyber et, ainsi, réduire le risque inhérent.

perte exploitation

« Parce qu’aucun système d’information ne peut prétendre être inviolable. »

assurance cybersecurite

Nous incluons dans notre package une asss : une assurance qui couvre les pertes d’exploitation couvrant votre perte de chiffre d’affaire.

Votre assureur habituel n’est pas à même de vous proposer une telle solution. Son métier est de gérer le risque mais, en sécurité informatique, le risque est difficile à standardiser. Votre assureur n’est donc pas en capacité de vous proposer une couverture adéquate.

Une couverture complète

Perte d’exploitation

On entend ici les pertes de marge brute que votre société peut subir pendant le laps de temps que dure le cyber-incident.

Fraude téléphonique

Exemple de la fraude au président. Un de vos salariés reçoit un appel d’une personne se faisant passer pour le président de la société. Une consigne impérative et urgente lui est transmise pour virer des fonds en vue d’une fusion secrète. Ce virement sera en fait effectué vers un tiers malveillant.

Acte cyber terrorisme

Le cyber terrorisme est défini comme un acte issu d’une organisation terroriste reconnue officiellement, qui vise à perturber le bon fonctionnement d’une entreprise et causer un préjudice de quel qu’ordre que ce soit.

Atteinte aux données de l’entreprise

Atteinte à la vie privée ou à la confidentialité des données.
Divulgation de données personnelles.
Transmission non autorisée de données personnelles.

Atteinte à la sécurité des réseaux

Transmission d’un logiciel malveillant à des tiers.
Intrusion au sein du réseau informatique.

 

Cyber-extorsion

Frais engagés pour réduire le versements de fonds exigés.
Frais de relations publiques.

Atteinte à la sécurité ou disponibilité du système de traitement automatisé de l’information

Modification ou suppression des données de l’entreprise.
Un acte malveillant – Un de vos informaticiens sabote la base de données clients en la rendant inaccessible.
Logiciel malveillant – Un de vos collaborateurs installe, malgré lui, un virus sur son ordinateur. Ce dernier infecte l’ensemble de votre SI.
Sabotage immatériel ou hacking – Un Tiers s’introduit par une faille dans votre système d’information et y dérobe des données.
Erreur humaine –  Un de vos informaticiens supprime votre base de commandes en voulant exécuter une maintenance.
Erreur de programmation – La sauvegarde de nuit écrase les données du jour au lieu de les sauvegarder.

Les attaques par déni de service ou ddos

Tout incident perturbant l’accès normal au système d’information depuis l’exterieur.
L’impossibilité d’accéder à votre site internet.
L’impossibilité de se connecter au VPN.

Ce qui n’est pas pris en charge :

Dommages matériels – Amendes, injonctions, sanctions, Heures supplémentaires de l’équipe, les pertes liées aux cartes de paiement en cas de non respect des bonnes pratiques.